1976, Poulidor à l’arrêt sur les pavés du Paris-Roubaix © L’Equipe

L’enfer des paves

L’Enfer des Pavés est un ciné-platines. On peut profiter du film et faire la course assis, on peut aussi voir les images, en se dandinant sur son transat au son de la B.O. réinventée en direct. Le son est mixé sur des platines face à des images documentaires. Les mollets des cyclistes s’effondrent progressivement sur le pavetage des routes du Paris-Roubaix de 1976.

Pour aller vérifier si l’Enfer (du Nord) est réellement pavé de bonnes intentions, voici un duel entre deux platinistes. Le premier taillé pour le free jazz et le second dopé au funk. Leur selecta est calquée sur le montage du film recomposé et leurs attaques sont arbitrées par les filtres et les beats du directeur de course, DJ électro-puncheur. Après avoir été élevée au rang des classiques infernales du printemps cycliste, Paris-Roubaix pourrait bien devenir comme une classique du dancefloor.

Ciné-platines.
Création en janvier 2020 au Moloco (Audincourt)

Guillaume Malvoisin : platine — équipe Biking Jazz Bastards.
Antoine Gauthier : platine — équipe Pro Funk Cycling.
Luc Deren : beats, electronique — direction de course.

Production : LeBloc
avec le soutien de la Ville de Dijon, du Moloco (SMAC d’Audincourt),
du Centre Régional du jazz en BFC, de Bo!Fe!Ma! – Théâtre Mansart, de la Péniche Cancale et de La Frat’ – Maison du Peuple de Saint-Claude.

prochaine date
La Vapeur,
mercredi 9 décembre 2020

+ d’infos sur L’Enfer des Pavés ?
 téléchargez le dossier ici